Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible sur notre site. En continuant votre navigation ou en cliquant sur J'accepte, vous acceptez leur utilisation. J'accepte
Livraison gratuite* | Entreprise française

Le style hipster expliqué aux profanes

Le style hipster

Le style hipster est un véritable phénomène de mode depuis plusieurs années déjà. Impossible d'en avoir au moins entendu parler, à moins de vivre reclus sur une ile déserte. Approchez d'un coin branché et observez. Un look travaillé, un air cool et, le plus souvent une barbe très soignée. Vous avez trouvé l'espèce recherchée. Pour autant, il nous arrive parfois de discuter de sujets que nous connaissons très mal, sans en donner l'air. Cela tombe bien. Nous sommes ici pour décrypter le style hipster très simplement. Un hipster dira sans doute que nous sommes d'ailleurs un peu réducteurs. C'est vrai. Mais nous ne sommes pas critique de mode et ne le prétendons pas. Commençons par l'histoire, la naissance de ce style, puis voyons ce que la génération actuelle en a gardé. Nous verrons bien si nous pouvons nous approprier le style hipster ou si ce n'est pas possible.

Les origines du hipster

Le terme hipster tire ses premières origines aux alentours des années 30 et 40. De jeunes blancs américains des classes moyennes se rendent dans les clubs de jazz. Ils veulent écouter les groupes à la mode et s'encanailler. Ils sont subjugués par ces jazzmen noirs à l'attitude si cool et vedettes de l'époque. A tel point, qu'ils se mettent à imiter leur façon de vivre. Ils adoptent leurs codes vestimentaires, comme de véritables fans, mais ne s’arrêtent pas là. Il en va de même pour les goûts musicaux, la liberté sexuelle, ainsi que d'autres domaines. Le style hipster est né. Mais, ce courant sera repris au cours des années 2000. C'est, essentiellement, dans le quartier de Brooklyn que renaît le mouvement hipster. Ses adeptes sont jeunes, en rupture avec la conformité et souhaitent instaurer un état d'esprit nouveau. Plus question de suivre les modes imposées par la publicité. Leur idéologie est empreinte d'authenticité, d'éthique et de créativité. Ils auront bien le temps plus tard de vivre comme tout le monde. Le rétro redevient moderne et le vintage commence à se développer à travers le style hipster. Ce nouveau courant traverse alors le monde. C'est en Europe qu'il trouve le meilleur écho.

Une définition actuelle du style hipster

Aujourd'hui, une définition du hipster pourrait être la suivante. Tout d'abord, il s'agit d'un jeune, âgé de 18 à 25 ans, si l'on reste dans le sens le plus strict. Son style vestimentaire sort des sentiers battus. Les vêtements recyclés prennent une place importante dans sa garde-robe. Ce qui compte, avant tout, c'est l'anticonformisme, être en décalage, libre. L'homme arbore, le plus souvent, une moustache ou une belle barbe hipster, mais toujours bien soignée. Le hipster est cultivé, fréquente galeries, musées et salles de cinéma. Il se montre dans les endroits à la mode, mais qui savent rester confidentiels. Ses goûts musicaux seront très larges, allant des vieux classiques du jazz jusqu'aux nouveaux courants. Explorer et découvrir de nouveaux artistes est primordial. Cependant, attention, messieurs les artistes. Vous serez immédiatement délaissés en cas de trop forte popularité. En définition, le style hipster est fait de neuf et de vintage, emprunte certains codes du dandy et est absolument indifférent au marketing mondial.

Mais, alors, suis-je un hipster ?

Comme nous venons de le voir, il est très simple de sortir des normes du style hipster. Le premier impératif est d'être jeune. Bon, le style hipster appartient aujourd'hui à tous. Il n'y a plus d'âge pour se revendiquer du mouvement. Reste tout de même le style de vie. Un esprit cool et ouvert aux autres, une appétence pour la culture, un rejet de la surconsommation et, surtout, ne pas étaler sa richesse. Ce qui compte, c'est le mélange des genres. Ah, j'oubliais, le tatouage est très cool aux yeux des hipsters. Vous l'aurez compris, le mot hipster est devenu très générique, puisque la société se l'est approprié. Vous en êtes si vous le souhaitez. De plus, la barbe hipster est à la mode. Or, le hipster fuit ce qui est trop conformiste. Et, comme vous le savez les modes et les styles se renouvellent sans cesse. Chaque génération crée ses propres codes. Le style hipster a, depuis, été abandonné par les plus jeunes. Complètement démodé. Aujourd'hui, il faut être un Yuccie (traduction: Young Urban Generation).